APLG

    Association des propriétaires du lac Gagnon
English


curve


 


COVID-19        

(4 avril 2020) Accès limité à la région.

Nous avons reçu un certain nombre de demandes de renseignements pour savoir s'il y aurait des situations particulières où la municipalité de Duhamel autoriserait l'accès aux propriétaires de chalets. Nous tenons à vous rappeler que c'est le gouvernement du Québec qui a restreint l'accès à la région et non les municipalités. La restriction est assez large et couvre un certain nombre de territoires dans la province où le gouvernement du Québec s'efforce de réduire la propagation du virus.

Si vous avez des questions ou si vous voulez savoir s'il est possible d'obtenir des autorisations spécifiques, vous devez contacter la SQ au 1-877-644-4545. La municipalité n’a aucun pouvoir dans cette situation.

Veuillez également noter que l'APLG continue de surveiller le niveau du lac et vous tiendra informé de tout risque d'inondation. Vous pouvez consulter le niveau d’eau du lac sur le site web de l’APLG.

Portez-vous bien,

Le C.A. de l’APLG



COVID-19        

(1 avril 2020) Accès limité à la région.

Voici une copie de l'arrêté ministériel qui stipule les clauses de la désignation de l'Outaouais comme zone socio-sanitaire. Vous verrez en fin de liste les spécifications sur les services jugés essentiels qui seront autorisés. Le point important à retenir est que l’accès est limité aux personnes qui y ont une résidence principale. Cet arrêté ministériel est en vigueur depuis midi le 1er avril. Nous n'avons pas encore de détails sur la mise en place des contrôles qui seront exercés.

Nous vous revenons dès que nous recevons plus d'information.

Le C.A de l'APLG



COVID-19        

(28 mars 2020) Le gouvernement du Québec interdit la location de chalet.



Québec interdit la location de chalets






Actualités        

(27 mars 2020) Nouvelles au sujet du lac et rappel.

Bonjour à tous les propriétaires,


Beaucoup parmi vous ont décidé de venir passer leur période d’isolation au chalet. On n’a jamais vu autant de lumières allumées autour du lac à cette période de l'année. On vous comprend. Si tout le monde respecte les consignes, c’est un endroit de rêve pour passer à travers la pandémie.

Vous allez découvrir l'arrivée du printemps au lac Gagnon. C’est un moment magique où vous allez voir les glaces changer de couleur pratiquement tous les jours jusqu’à devenir d'un gris très foncé, le prélude au retour des eaux libres. On vous invite à une grande prudence parce qu'en cette période le lac peut être traitre.

De notre côté, à L’APLG, on s’adapte comme tous à une situation que personne ne pouvait prévoir. On tient nos réunions par appel conférence et, dans la mesure du possible, on va travailler pour faire avancer nos priorités. Voici quelques informations qui pourraient vous être utiles pour les semaines qui viennent :

Suite aux fortes pluies des derniers jours le niveau du lac a commencé à remonter. On a mis à jour le graphique sur le niveau du lac. Pour l’instant on en est aux mises à jour hebdomadaires, mais dès que nécessaire on va passer aux mises à jour quotidiennes. On se croise les doigts pour vivre cette année un répit côté inondations. Aujourd'hui lors d'une conversation avec le Maire Pharand, on a appris que les autorités civiles croient que si les prévisions météo à long terme se réalisent comme prévu on ne devrait pas avoir une année problématique.
Même si les services de la municipalité sont réduits on demeure en contact constant avec sa direction. L’hôtel de Ville n'est pas accessible au public mais les services essentiels sont rendus par les employés. Pour les informations, communiqués et recommandations on vous invite à consulter le site Web et la page Facebook de la municipalité. Si vous avez une urgence on vous invite à signaler les numéros suivants :
Travaux publics : 819-428-7100

Direction générale : 819-576-3134

On était déjà avancé dans le projet de protection du lac contre le myriophylle à épi, une autre calamité. Les discussions sont en cours avec la municipalité pour s'assurer que le dossier progresse suffisamment pour que dès cet été des gestes concrets soient posés avant la mise à l'eau des bateaux.
Finalement UN RAPPEL: vous avez récemment reçu vos avis d’adhésion pour 2020. Si vous avez déjà payé, merci. Nous vous rappelons que vous pouvez toujours vous rendre au site de l’APLG et payer par PayPal, ce qui est préférable dans les circonstances. Vous connaissez nos projets, vous connaissez notre implication. Plus que jamais, grâce à notre fort membership nous jouons un rôle clé dans la communauté. C’est pourquoi nous vous encourageons à renouveler votre adhésion ou encore à devenir membre pour la première fois.
A tous ceux qui sont au lac, on vous souhaite un séjour agréable. Bien sûr on vous encourage à respecter toutes les directives afin que la région soit épargnée de cette pandémie. Pour ceux qui ne peuvent être ici, on vous assure que l'on va continuer de protéger ces lieux si précieux pour nous tous et de défendre vos intérêts.

Le C.A. de l'APLG




Actualités        

Myriophyllum Spicatum        

(11 janvier 2020) Un des dossiers prioritaires pour l’APLG en 2020 est le myriophylle à épi.

Le myriophylle à épi est une plante aquatique exotique envahissante qui pousse à une profondeur de 1 à 10 mètres et, une fois établie, se reproduit de façon exponentielle. Elle n’a pas de « prédateur » naturel au Canada et chaque bout coupé par une hélice de bateau ou un aviron peut s’enraciner et former une nouvelle plante.

Cliquez içi pour lire plus de détails.


Joyeuses fêtes        

Un premier cadeau à déballer pour vous.
On est très chanceux d'avoir parmi nous 2 vidéastes pleins de talent et amoureux de notre magnifique coin de pays.
Merci Pierre et Raymonde de Drône-Images.

Une Belle Période des Fêtes à tous nos membres de la part de votre Association.



Mines        

Carte Claim (24 novembre 2019) Dans les six mois depuis la fondation du Regroupement de Protection des Lacs de la Petite-Nation en réaction à du forage minier près d'un de nos lacs notre attention s'est déplacée d'une seule entreprise d'exploration minière à une multitude d'entre-elles qui ont pour projet de découvrir et d'exploiter des mines de graphite à ciel ouvert et ce partout sur le territoire de l'Outaouais, des Laurentides et Lanaudière.

De plus nous avons aussi découvert que le gouvernement du Québec a à de multiples reprises démontré son grand intérêt à développer une filière de minéraux stratégiques à la fois pour nos besoins et pour sécuriser l'approvisionnement de notre voisin américain. Le gouvernement vient tout juste d'annoncer une "Réflexion sur la place du Québec dans la mise en valeur des minéraux critiques et stratégiques" laquelle commencera dans quelques semaines et se poursuivra en janvier-février.

Comme vous pouvez le voir sur cette carte tout le territoire de l'Outaouais, des Laurentides et de Lanaudière est parsemé de claims miniers (en rouge) et pourrait être appelé à devenir une importante région minière avec tous les effets dévastateurs sur l'environnement et les communautés que l'on peut imaginer.

Cette information est inconnue du grand public. PARTAGEZ CETTE CARTE autant que vous le pouvez auprès de vos amis, connaissances, élus et médias divers avant qu'il ne soit trop tard.

Louis St-Hilaire
Pour le Regroupement de Protection des Lacs de la Petite-Nation

Cliquez ici pour voir la carte en haute résolution.



Duhamel en couleur        

(6 octobre 2019) Le samedi 12 octobre 2019 se tiendra Duhamel en couleurs, dans le cadre du festival « Randonner le Que?bec », appuye? par Rando Que?bec. Cette anne?e, la municipalite? invitera les marcheurs sur le sentier national, La Route des Zingues.
Cliquez ici pour les détails.



Mines        

(3 octobre 2019) Le Regroupement de Protection des Lacs de la Petite-Nation a produit cette carte de tous les claims miniers sur le territoire de la MRC Papineau. Vous y remarquerez entre autre la large bande de claims partant du milieu du Lac Gagnon jusqu'au milieu du Lac Simon. Le Regroupement continue de s'opposer à l'activité minière dans le Nord de la MRC. Nous vous tiendrons au courant des développements dans ce dossier qui ?volue rapidement.
Cliquez ici pour consulter la carte.



Actualités        

(4 août 2019) Voici trois récents articles de La Presse et de Radio-Canada à propos de la région.


Magasin général: le gros lot de Duhamel
Outaouais : inquiétude autour d'un projet de mine de graphite




Un projet minier qui sème l'inquiétude




Assemblée générale annuelle - Compte rendu        

(22 juillet 2019) Le compte rendu de l'assemblée annuelle 2019 est maintenant disponible.
Par ce compte rendu nous voulons vous informer des grands points qui ont e?te? aborde?s a? l’Assemble?e ge?ne?rale annuelle des membres de l’APLG le 30 juin dernier et des priorite?s pour 2019.
Cliquez ici pour le consulter.


Assemblée générale annuelle          

(20 juin 2019) L’assemblée générale annuelle de l’APLG se tiendra cette année le dimanche 30 juin prochain (heure à confirmer) à la salle du Conseil de la Mairie de Duhamel. Ce sera l’occasion pour vous de mettre à jour sur plusieurs sujets vous concernant dont le développement de projets de mine de graphite près du lac, la qualité de l’eau et plusieurs autres dossiers chauds. Nous vous reviendrons bientôt avec plus de détails mais assurez-vous de réserver cette date.
Cliquez ici pour voir l'ordre du jour.

Nous voulons aussi vous annoncer 5 000 touladis (truites grises) ont été ensemencées dans le lac ce printemps. De belles pêches sont en perspective.



Mines          

(1 juin 2019) La résistance à l'implantation de mines de graphite dans notre région s'organise rapidement et nous aurons des nouvelles pour vous bientôt à ce sujet. Entre-temps nous vous invitons en grand nombre à cet évènement organisé par L'Association du Lac Simon qui se tiendra le 8 juin à Chénéville.

Cliquez ici pour voir les détails de l'événement.





Mines          

(11 mars 2019) Nous avons appris cette semaine que des travaux de forage et d'échantillonnage pour une mine de graphite à ciel ouvert dans la région du lac Doré sont en cours. Il s'agit d'un projet qui était considéré comme inactif. Actuellement, des activités de forage d'une valeur de 1,6 million de dollars sont en cours et devraient être suivis d'une évaluation minérale pour déterminer si le projet est économiquement viable.

Vous trouverez ci-joint une carte des claims de Lomiko Metals, une société dont le siège social est situé à Surrey (Colombie-Britannique) et propriétaire de la propriété. D'une superficie de 29 kilomètres carrés, le projet est situé entre le lac Simon et le lac des Plages et s'étend juste au sud du lac Gagnon. Bien que sous la juridiction de la municipalité de Lac des Plages, la zone de forage est située à 1 km de Duhamel et à seulement 600 mètres de la rive est du lac Doré. Comme il est indiqué sur leur site Web, il s'agirait d'une mine à ciel ouvert et à grande échelle !

Le conseil d'administration d'APLG n'est pas d'accord avec un projet de développement minier potentiel, en particulier une mine à ciel ouvert, dans une région naturelle comme la nôtre. Nous avons l'intention de défendre cette position auprès des autorités et des organismes concernés. Des réunions et des communications ont déjà eu lieu et des démarches sont en cours pour réunir les associations de propriétaires de lacs voisins.

Si parmi nos membres ou leurs familles il y a un géologue ou un ingénieur minier qui serait prêt à agir comme consultant bénévole pour l'association, veuillez nous contacter à info@aplg.ca

Un citoyen du lac Doré qui suit la situation de près depuis 3 ans a produit un rapport sur cette affaire. Il est disponible ici pour votre consultation.

Soyez assurés que votre association suivra la situation de très près et vous tiendra au courant des développements futurs.




Commentaire sur le budget 2019 de Duhamel          

(2 février 2019) Si ce n'est fait vous allez recevoir votre compte de taxes municipales bientôt. Le 11 janvier dernier nous avons assisté à la présentation du budget de la municipalité. Nous vous en présentons les grandes lignes de même qu'un commentaire.
  • 1) Au maximum à tous les six ans la municipalité doit faire refaire son rôle d'évaluation foncière et cette année est la sixième. Ce sera donc une dépense de 48 000 $ qui se rajoutera au budget et qui n'était pas là l'année dernière. Cette dépense compte pour près de la moitié de la hausse des dépenses de fonctionnement. L'autre poste qui subit une hausse notable est la sécurité publique (30 000 $).
  • 2) À ce titre les frais chargés par la Sûreté du Québec augmentent sans cesse et atteignent cette année $222,000. C'est beaucoup lorsqu'on considère le service reçu et surtout lorsqu'on compare aux frais chargés aux municipalités voisines :
    • Chénéville : 71 550 $
    • Montebello : 90 645 $
    • Duhamel : 222 858 $
    Il semble qu'un des facteurs importants dans le calcul du coût soit le rôle d'évaluation mais il apparait évident qu'il y a un déséquilibre majeur entre le coût et le service reçu. Afin de sensibiliser les citoyens la municipalité va cette année détacher ce poste du compte global et créer un poste spécial.

    Nous avons posé des questions sur les coûts de la S.Q. et on nous a répondu que la situation est la même pour toutes les municipalités dont le rôle d'évaluation est principalement composé de résidences de villégiateurs (la situation est la même à Lac Simon). Il semble que le déséquilibre soit encore plus prononcé dans les Laurentides que dans l'Outaouais. On nous dit aussi que la situation est discutée en comité par les municipalités mais qu'il n'y a pas encore de solution à l'horizon. Nous encourageons le conseil à continuer de lutter contre cette méthode de calcul de la S.Q. que l'on considère inéquitable.
  • 3) La masse salariale semble sous contrôle passant de 39 % des dépenses de fonctionnement en 2018 à 38 % cette année.
  • 4) Le programme triennal d'immobilisation 2019-2020-2021 sera de 5 770 000 $. La plus grande partie se fera dans le réseau routier (72 %), le matériel roulant (20 %) et la balance dans les immeubles. Pas surprenant que le service de la dette augmente de 168 000 $ en 2019. La bonne nouvelle c'est que la part de l'ensemble des citoyens n'augmente que de 40 000 $, le gouvernement assumant la différence.
Commentaire
Comme vous pourrez le voir sur le tableau, le compte de taxes augmente d'autour de 2.60 % cette année (évaluation de 300 000 $). Nous ne sommes pas des experts en fiscalité municipale mais compte tenu des dépenses incompressibles du rôle d'évaluation obligatoire et de la sécurité publique il nous semble que le conseil de la municipalité ait fait un travail qui dans les circonstances permet de garder le contrôle des finances tout en limitant la hausse des taxes. De plus, dans le contexte des immobilisations importantes des années à venir, le fait que le service de la dette des citoyens passe de 60 % à 50 % est plutôt rassurant.




Démolition de la maison Filiatrault          

(2 février 2019) Si vous ne l'avez pas déjà vu, à votre prochaine visite à Duhamel vous allez constater que le décor a changé. La grosse maison jaune au coin de la 321 et Principale est tombé sous le pic des démolisseurs. Cette résidence à l'œil-de-bœuf caractéristique était en très mauvais état suite à des bris d'eau consécutifs.

Construite vers 1900 pour être une pension elle fut tour à tour bureau de poste en 1922, bureau de la Singer dans les années 1940 pour devenir une succursale de la Banque Provinciale. Par la suite elle devint une résidence et différents commerces, dont le dernier fut le restaurant Karisa.

C'est une signature caractéristique de l'image de Duhamel et un témoin majeur de son histoire qui est disparu.

Vous pouvez voir plus de photos en cliquant ici.